Le « Made In China » mythe ou réalité ? On vous dit tout !

On va être 100% honnête avec vous, comme tout le monde avant de se lancer dans Shapeheart, on était prudent sur le fait de produire en Chine. Notamment par rapport à la qualité, aux conditions de travail et au cout écologique. Mais après quelques années, on se sent assez légitimes pour vous donner notre point de vue sur le sujet.

I - Le mythe…

  • Le « Made in China », c’est cautionner les mauvaises conditions de travail !

C’est surement une des premières pensées qui nous vient à l’esprit quand on dit « produit en Chine ». Et ça l’est encore plus depuis la découverte des camps Ouïghours.
Cependant, même si cet exemple (et d’autres) est terrible et condamnable, toute la production chinoise ne se résume pas à ça. C’est comme si on croyait encore aujourd’hui que les Parisiens font tout le temps la tête, tous les Américains obèses et les Espagnols à la sieste…ça existe mais ce n’est pas que ça, heureusement.
La forte croissance du pays a entrainé une main-d’œuvre de plus en plus qualifiée et donc une hausse de son coût. Les marques qui s’étaient délocalisées en Chine au XXème siècle ont apporté du travail et du capital aux populations ce qui a permis d’augmenter leur pouvoir d’achat. 

Cela a même permis à des millions de citoyens des campagnes les plus pauvres d’accéder au mode de vie des classes moyennes : culture, éducation, transports, santé.
D’ailleurs ce n’est pas par hasard si la plupart des marques de textile commencent à délocaliser leur production chinoise en Inde, au Bangladesh ou aux Philippines. La chine n’est plus le pays le moins cher.

Jusqu’avant le covid nous y allions à chaque production. Nous employons des gens la bas, c’est donc naturellement que nous avons connaissons toutes les usines avec lesquels nous travaillons

  • Les produits confectionnés en Chine sont de moins bonne qualité 

Pour résumer ce désamour français vis-à-vis des produits chinois, l'argument le plus souvent avancé est celui du « low cost ». Tout le monde l’a déjà dit, et on a fini par le croire : « Les produits « made in China » c’est de mauvaise qualité ». Oui cela existe sur amazon, wish et autres mais encore une fois votre téléphone portable vient aussi de chine et il fonctionne parfaitement non ?

Pour nous, qui côtoyons depuis longtemps les fournisseurs chinois, nous pouvons assurer que oui ils savent faire du low cost mais aussi de la qualité. En fait comme partout ils vous en donnent toujours pour votre argent. Quand on traite bien ses partenaires, ils vous le rendent.
En réalité, ce qui limite la qualité de la production chinoise, c’est principalement le cahier des charges des marques qui cherchent trop souvent le prix.

  • Produire en Chine, c’est tuer l’entreprise française

Lorsque les marques françaises ne choisissent pas d’elles-mêmes de s’engager à produire en Europe pour réduire drastiquement leur impact écologique, elles délocalisent pour réduire leurs coûts de confection.

Finalement, lorsque ces entreprises reviennent en Europe, c’est uniquement car les différences de coûts se sont réduites, et rarement par devoir patriotique.

Vous allez nous dire qu’on ne crée pas d’emploi en France, mais ce n’est pas vrai non plus… Certes, on ne créer pas d’emploi en production mais on en crée dans nos bureaux (commercial - marketing - communication), mais aussi dans la distribution en travaillant avec les petits commerces.
Vous préférez une entreprise qui vend du made in France online ou une entreprise qui produit à l’étranger mais fait travailler les commerces de proximité ?

On pourrait également se demander à l’échelle globale en quoi un emploi en Chine ou ailleurs vaudrait moins qu’un emploi en France. Il n’y a qu’une seule planète non?

Vous l’avez compris, tout n’est pas noir ou blanc….loin de là.

  • Produire depuis la Chine n’est pas écologique

Alors oui, il faudrait que les produits parcourent le moins de distance possible pour limiter l’impact écologique. Mais, une chose indépendante de notre volonté, c’est que nos matières premières sont toutes produites en Chine. Elles n’existent pas en Europe (Aimants notamment, d’ailleurs pour en savoir plus sur nos aimants ça se passe juste ici). 

Donc partant de ce constat on s’efforce à limiter notre impact écologique en utilisant le bateau plutôt que l’avion. En réduisant la taille de nos packagings et en fabriquant des produits durables aussi au passage.

II - La réalité …

  • Des prix plus attractifs

Sincèrement, seriez-vous prêt à acheter votre support de téléphone magnétique deux fois plus cher simplement car il est « Made In France » ? C’est vrai, combien d’entre vous on choisit nos supports car le prix est bien plus attractif que ceux de nos concurrents ?

Grâce à notre production chinoise, en plus de pouvoir être vendu à un prix abordable pour tous, le produit garde une qualité comparable voire meilleur à celle des autres supports du marché.  

  • Ne pas jouer sur le faux « Made in France »

Alors oui on aurait pu faire comme d’autres entreprises françaises. C’est à dire, importer toutes les pièces de nos produits, louer un entrepôt en France pour simplement faire l’assemblage dans le pays et pouvoir fièrement dire que nos produits sont « Made in France » en mettant partout sur le packaging des drapeaux Bleu-Blanc-Rouge. Mais bon, est ce que c’est pas juste prendre les gens pour des imbéciles? 

On préfère jouer la carte de la transparence. 

  • Et nos nos clients internationaux ?

Parce que oui, il faut également penser que maintenant, la majorité de nos produits sont vendus à l’étranger (en dehors de France). Et là une partie de ces pays sont plus accessibles depuis l’Asie et la Chine qu’en France.
Et pour les autres pays Européens par exemple, produire en France ou en Chine revient au même. Le produit n’est pas fabriqué chez eux. On est tous étrangers quelque part.

En bref, la Chine a beaucoup de faire-valoir, et si derrière la propriété intellectuelle, les employés, les impôts sont en France, on se dit que l’on contribue déjà assez bien à notre échelle au système.

Anciens posts

Autre

There are not comments yet. Be the first one to post one!

Laisser un commentaire

Please note, comments must be approved before they are published